J’étais en Indonésie lorsque mon mari Jean-Michel Mousset m’apprend l’achat au Château, château qui m’a été présenté pour la première fois en 2000 lors de la récompense du transporteur de l’année Transport Mousset.
En 2004 lors d’une visite, mon mari très attaché au sort du Château Boisniard m’indique qu’il sera acquéreur s’il peut financer le projet, à charge pour moi, Louisanne Le Corfec-Mousset d’ en faire un haut lieu pour la Vendée.

Aussi, le Château étant dans un état de vétusté très important, nous avons dû refaire la totalité des travaux intérieurs dans les chambres, la façade, l’assainissement, le chauffage et la climatisation. Suivront la construction des Maisons des Bois à partir de 2008 et pour finir en 2011 avec l’ouverture du restaurant, de la piscine et fin de chantier de la dernière Maison des Bois, Evita.

La décoration est venue grâce à mes voyages desquels nous avons rapporté les petits objets, les lithos, les inspirations. Des voyages souvent effectués avec le concours de la CCI de Vendée, en Chine, en Inde, en Thaïlande, en Birmanie, et grâce a ma belle fille indonésienne Vivi.

Vivi ne connaissant pas les entreprises, nous avons fait plusieurs périples avec chauffeur pour des aventures journalières, pendant plusieurs semaines pour rapporter les meubles, parquets, objets, afin de restaurer convenablement le Château.

Des aventures, comme lors du choix du bois de lit de la chambre In the Mood for love, où la femme chef d entreprise nous invita à nous régaler de la pêche faite par son mari, un plaisir encore très présent par sa gentillesse.

Les noms des femmes choisies pour les Maisons des Bois sont de vraies femmes talentueuses, avec un certain goût du risque, et qui ont apporté leur histoire au monde.

Le Château et le Manoir, ont été guidés par l’ambiance Château, comme ce magnifique lit à baldaquin dans la chambre Canne a Sucre, où il faut des petites marches pour y accéder…

La très belle chambre Mystic, avec les armoiries des familles, ancienne chapelle, où les meubles sont en adéquation avec les vitraux….

La décoration des chambres a été mûrement réfléchie, et chacune d’elles me parle d’un moment, historique, de bravoure, de gentillesse, de calme, de respect des lieux aussi merveilleux que cet endroit qu est le Château Boisniard.

Le salon de thé, et accueil du Château, tableaux sur l’art de vivre chinois, les fleurs, l’art du massage indonésien et les grigris que sont les wayangs, qui nous apportent la protection dans des lieux chargés d histoire…

La Table du Boisniard, avec son grand tableau au fond de la salle, rappelle tout ce qui fait que cette entreprise existe, Tintin pour mon mari, les oiseaux, pour moi, et nos voyages.
L’ensemble des tableaux, animaliers, fleuris, et effet velours, dans le cadre d’un décor appartenant à la campagne et ce qui l’entoure…

Les animaux sont arrivés pendant la période des travaux, en commençant par les différentes espèces d’oiseaux. L’histoire se répète grâce à ce renouveau, car le seigneur De Concise, qui habita le Château du Bois Nyard à la fin de 17ème siècle, ramena de ses voyages de nombreux oiseaux exotiques qu’il exposait dans des volières disséminées dans tout le parc. L’histoire est un éternel recommencement…

Depuis 2005, je m’occupe de la progression de cet établissement au travers de ses innombrables travaux de restauration, et dans la conscience du travail bien fait avec mes équipes qui sont préoccupées de l’excellence offerte par ce lieu.

Je suis sûre maintenant que vous connaissez l’histoire de la restauration du Château Boisniard depuis 2005, que vous aurez à cœur de prendre plaisir à son renouveau grâce à votre constance dans ce lieu prestigieux.

Mes amitiés,

Louisanne Le Corfec – Mousset